Les vertus du management de transition pour les jeunes avocats

Les vertus du management de transition pour les jeunes avocats

Toute mission de management de transition juridique apporte au spécialiste du droit des bénéfices variés :

  • Ciseler ses compétences techniques
  • Développer ses soft skills
  • Gagner en adaptabilité
  • S’initier au management
  • Donner un coup d’accélérateur à sa carrière

 

En effet, dès que l’on précise ce qu’est le management de transition, notamment lorsqu’il concerne le domaine du droit, et à quoi il sert, pour les entreprises comme pour les candidats, on s’aperçoit qu’il est très adapté aux jeunes avocats ou juristes.

Management de transition juridique : définition et présentation

Le management de transition permet de recourir à un profil de manager qualifié devant mener à bien une mission, souvent dans des conditions particulières que peut vivre une organisation. Il peut s’agir d’un plan de restructuration ou d’une gestion de crise qui peuvent déclencher un besoin du côté des entreprises, soucieuses de réagir rapidement et de régler efficacement une situation problématique, mais aussi tout simplement du remplacement en urgence d’un cadre pendant une période d’absence, ou d’un besoin de renfort ponctuel.

La rapidité de réaction caractérise les cabinets de management de transition : ils sont capables de mobiliser les meilleurs profils, c’est-à-dire les plus à même de régler ou de gérer la situation.

L’efficacité se transmet à tous les maillons de la chaîne : lorsqu’une demande d’intervention est communiquée à un cabinet de management de transition, une mécanique bien huilée se met en marche, pour s’assurer que les profils proposés, parmi lesquels la perle rare recherchée par le client, sauront être très vite efficaces. Car, à la différence d’une agence de recrutement traditionnelle, le cabinet de management de transition évalue en profondeur les aptitudes de candidats déjà triés sur le volet.

On distingue en particulier parmi les différents cas de recours au management de transition une forme qu’on appelle le « management-relais », où le candidat proposé par le cabinet sera missionné pour assurer l’interim d’un cadre. Des cas classiques incluent l’arrêt-maladie ou le congé maternité.

Le manager de transition est la pépite que recherche une organisation désireuse d’« importer » des compétences-clés qu’elle n’aurait pas forcément en interne (que l’on pense par exemple aux introductions en Bourse, qui réclament des compétences techniques particulières).

Le management de transition juridique est le management de transition appliqué au secteur du droit. Il permet à toute société d’intégrer pendant une durée déterminée un avocat, un juriste ou un directeur juridique.

L’apport du management de transition

Côté entreprise, le recours à un avocat détaché ou un directeur juridique missionné pour un temps a du sens. Parfois, les seules évolutions des textes de référence (les nouveautés du RGPD par exemple), nécessitent de s’appuyer sur un « référent » connaissant parfaitement l’environnement juridique et les bonnes pratiques et capables de conduire le projet de mise en conformité. Le manager de transition est alors ce référent, et il est moins coûteux d’y recourir ponctuellement que de l’embaucher directement.

Côté candidat, le management de transition initie les jeunes avocats au travail dans des environnements nouveaux pour eux, les pousse à être réactifs, à savoir rechercher rapidement les informations et à apporter des solutions business immédiates. On constate également de formidables progrès sur la capacité à formaliser des recommandations pragmatiques, à faire du reporting à un exécutif (dans toute mission, on rend des comptes), ainsi qu’en ce qui concerne l’expression de certaines qualités managériales.

Les idées reçues sur le management de transition

Une des idées reçues qui court concerne l’expérience du manager de transition. Celle-ci devrait forcément être longue et le candidat devrait avoir au moins une cinquantaine d’années. Résolument opposé à cette conception, Desclèves Rousseau adopte une position plus souple sur le sujet et davantage dans l’air du temps.

Non, le manager de transition ne doit pas obligatoirement avoir fêté ses cinquante ans il y a cinq ans ! Oui, des profils de juniors peuvent remplir efficacement des missions de management de transition juridique, même de haut vol !

Nous sommes la référence du management de transition juridique et connaissons parfaitement le marché. Nos procédures de recrutement nous permettent de savoir aisément ce que les candidats valent et pourront valoir en mission chez le client. Nous sommes certes attentifs à l’expérience, mais surtout aux qualités intrinsèques de nos intervenants.

Voici à titre d’exemple une offre de management de transition publiée, dans laquelle nous recherchons un profil de « senior », et nous n’exigeons pas nécessairement 10 ou 15 ans d’ancienneté !

Candidats, à vos CV !

Avocats, juristes, directeurs juridiques, en poste ou non, vous êtes désireux de faire avancer rapidement votre carrière ? Vous souhaitez relever de nouveaux défis ? Aspirer à des niveaux de rémunération supérieurs ?

Nous accueillerons votre candidature avec grand plaisir et bienveillance ! Envoyez votre CV et devenez demain manager de transition juridique !