Pourquoi le management de transition peut être plus intéressant que le CDI

Pourquoi le management de transition peut être plus intéressant que le CDI

Des faux-semblants du CDI

Le CDI apparaît comme l’objet d’une quête commune à tous, le Graal qui apporte stabilité, pérennité, perspectives de carrière, épanouissement, appartenance à une organisation.

Mais le CDI est plus souvent qu’on ne pense une fausse sécurité qui aboutit bien souvent à des impasses dont principalement l’impossibilité d’évoluer, enfermé dans une case de plafonds et de murs de verre : l’organisation interne des cases décidées par un responsable, sujette elle-même aux réorganisations internes.

De plus, le CDI se brise plus facilement qu’on ne pense, et cette rupture est vécue comme un traumatisme et occasionne des « trous de carrière ». Bien sûr, sa rupture est en partie compensée grâce à l’indemnisation prévue en France. Cependant, les chasseurs de tête le confirment : ils ne proposent à leurs clients que très rarement des personnes au chômage, car leur valeur ajoutée est leur capacité à aller « chasser » des personnes en poste. La chute est donc dure et il est difficile de rebondir. Le CDI se referme comme un piège.

A 35-45 ans, votre « tarif » en CDI est élevé, les postes se raréfient et les entreprises hésitent pendant des mois avant de signer. La structure du marché du travail en France est rigide. Il faut être un clone capable de correspondre en tout point à la description d’un poste à pourvoir.

Bien sûr, malgré tous ces inconvénients, le CDI apporte en apparence au moins une tranquillité et des certitudes, dont au premier chef une rémunération mensuelle stable.

Le management de transition apporte davantage selon nous.

Le management de transition remplit selon nous une grande partie des promesses non tenues du CDI

Le management de transition peut être une alternative choisie qui permet une carrière maîtrisée et qui s’affranchit des risques et inconvénients du CDI.

Choisir d’être manager de transition consiste à s’adapter à la flexibilité du marché de l’emploi, en gagnant plus, et en évitant tous les inconvénients du CDI. Ainsi il peut être un choix très judicieux pour maîtriser sa carrière et son évolution.

Flexibilité ne signifie aucunement précarité : les managers de transition chez nous enchaînent les missions, car la demande de nos clients pour le service de haut niveau que nous proposons est permanente.

Pour nos managers, le management de transition apporte une rémunération attractive stable sans les parois de verre du CDI et ses inconvénients, avec les avantages :

  • de la maîtrise de sa carrière ;
  • d’une certaine liberté ;
  • de l’épanouissement à travers des missions variées qui ouvrent des horizons nouveaux ;
  • d’un enrichissement important en termes de compétences et d’aptitudes professionnelles nouvelles….

Dans notre modèle, nous offrons une rémunération stable, payée les premiers jours du mois suivant chaque mois de mission effectué.

Effectuer des missions en grande entreprise avec nous ce n’est pas enchaîner des CDD précaires et sans progression mais c’est construire une carrière réfléchie et maîtrisée, dans une liberté qui est source de sécurité.

Surtout le management de transition est extrêmement valorisant en termes d’employabilité : le manager de transition est dans le rythme du marché du travail, il bénéficie d’une grande visibilité professionnelle et il s’enrichit d’expériences variées qui intéressent vraiment les entreprises.

Nous pouvons témoigner que nos clients, responsables du budget de leur département, s’orientent de plus en plus vers ces solutions flexibles et efficaces. Sur les fonctions support, les ouvertures de postes se raréfient. Ils ont recours au management de transition, en honoraires.

Les missions sont de plus en plus nombreuses, toujours valorisantes, et rémunératrices.