Les 4 avantages des missions de management de transition juridique

Les 4 avantages des missions de management de transition juridique

Les missions de management de transition juridique offrent 4 avantages pour un professionnel du droit :

  1. La richesse du contenu
  2. Des expériences prestigieuses
  3. Le développement de compétences spécifiques
  4. Une rémunération attractive

 

Le management de transition juridique est destiné à des juristes de haut niveau, forts d’une expertise leur permettant d’asseoir leur légitimité sur une éclatante réussite professionnelle et une expérience plus que convaincante.

Ainsi, le management de transition juridique est un domaine d’excellence.

Acteur de référence du domaine, accompagnant des grands comptes français et internationaux, le cabinet Desclèves Rousseau propose des missions stimulantes, chez des clients de renom, avec des rémunérations attractives, et un environnement de travail propice au déploiement de compétences techniques et relationnelles.

Plusieurs raisons, détaillées ci-après, dont la diversité des missions ou le niveau de rémunération rendent assurément attractif le management de transition juridique et ses missions.

 

Quels sont les avantages des missions de management de transition juridique ?

 

1. La richesse des missions

La diversité des missions possibles et leur contenu requièrent une capacité d’adaptation couplée à une réactivité à toute épreuve. Ces deux paramètres constituent une source de motivation et d’intérêt, souvent compte tenu de la situation exceptionnelle que traverse la structure d’accueil.

Dans ce nouvel environnement, des compétences spécifiques sont exploitées dans leur intégralité pour répondre, souvent dans l’urgence, à une ou plusieurs problématiques juridiques précises (contractuelles, organisationnelles, etc.).

Après un bref laps de temps correspondant à l’appréhension des pratiques du client, tant au niveau du fonctionnement général de l’entreprise et des multiples paramètres de son pilotage opérationnel, que de son approche du droit et des arbitrages qui sont opérés, une réflexion et un plan d’action précis pourront être déployés. Le manager de transition juridique est un pilier de l’organisation et doit faire des propositions et procéder à des ajustements dans un temps limité.

Il rencontrera des problématiques parfois inédites et devra saisir les implications organisationnelles de ses recommandations. Ecoute, empathie et tact sont le propre du manager de transition.

 

2. Le prestige des missions

Le cabinet de management de transition juridique Desclèves Rousseau permet une évolution professionnelle dans un environnement de haut niveau, chez des clients de renommée nationale ou internationale.

Les missions sont souvent la porte d’entrée dans de grands groupes, et permettent d’enrichir son réseau.
Surtout, on ne compte plus le nombre de postulants à des missions, recrutés un temps, pour ensuite rester à plein temps !

 

3. Le développement de compétences spécifiques

Si des compétences techniques de haut niveau sont nécessaires, le manager de transition doit s’insérer de manière optimale et rapidement dans les projets en cours. Le management de transition demande de l’expertise technique, donc, mais aussi des aptitudes relationnelles (compréhension intuitive, sens de l’écoute, capacité à s’intégrer et fonctionner en équipe, résilience et résistance à la pression, etc.).

Les missions de management de transition juridique mobilisent ou développent des compétences spécifiques, autant relationnelles que techniques, dans des situations parfois exceptionnelles de la vie d’une organisation.

Le niveau technique requis est parfois inédit pour le juriste ou l’avocat mandaté. Inédit, mais pas insurmontable et dans tous les cas source d’intérêt et d’acquisition de compétences, comme en témoignent nos experts sur le terrain.

Un professionnel du droit réalisant une mission d’« interim management » (la dénomination anglo-saxonne du management de transition) jouit d’une autorité certaine, de la confiance du client et du cabinet, et doit savoir relever les défis de l’entreprise et se concentrer sur la performance à atteindre.

 

4. Une rémunération attractive

Dernier point à prendre en compte, et non des moindres, le niveau de rémunération.

Dépendant, bien évidemment, de l’expérience, de la durée de la mission, mais encore de sa complexité et des enjeux qu’elle soulève, la rémunération sera, quoi qu’il en soit, d’un niveau élevé.

La spécialisation demandée, ainsi que le niveau de responsabilité attribué, sont également des variables majeures dans la détermination du montant de celle-ci.

 

L’employabilité du manager de transition ressort renforcée à chaque mission

Avec une mission de management de transition juridique, l’employabilité d’un candidat est renforcée par une mission en entreprise concrète et au final gratifiant. Et pour cause :

Le renforcement de l’employabilité résulte du prestige de l’entreprise au sein de laquelle la mission a été réalisée, compte tenu de la qualité de la clientèle du cabinet Desclèves Rousseau.

Les missions proposées ont souvent trait à des événements saillants de l’entreprise (crise organisationnelle, expansion à l’international, problématiques de cession, fusions, etc.) pour lesquelles des compétences spécifiques techniques et relationnelles sont déployées ou acquises par le juriste ou l’avocat en mission. :

Avocats et juristes en entreprise peuvent ainsi étoffer leur expérience et devenir des personnes-clés qui ont fait la démonstration à travers une mission qu’ils ont relevé des défis au sein de directions juridiques de grands groupes.